Démocratie et Etat providence

Economie

Tous les salariés qui gagnent plus que la somme donnant droit à la déduction fiscale forfaitaire, paient des impôts. La plupart des impôts sont perçus par la commune où réside le travailleur, le reste étant destiné au département et à l’État. Les retraités et les bénéficiaires d’indemnités de chômage et d’autres prestations payent aussi des impôts. Les entreprises payent des impôts à l’État.

Nous payons aussi une taxe à l’État sur toutes les marchandises et la plupart des services que nous achetons. Cette taxe s’appelle la taxe sur la valeur ajoutée (en norvégien, mva. ou moms). Le taux habituel de la TVA est de 25 %, mais il est de 15 % sur les produits alimentaires. Cela signifie qu’une part de ce que vous payez pour une marchandise est un impôt qui va à l’État. La TVA est une source de revenus importante pour l’État. Plus de 20 % des recettes fiscales totales proviennent en effet de la TVA.

Pour que l’État providence norvégien puisse fonctionner, il est indispensable qu’une majorité d’habitants travaille et contribue ainsi au système en payant des impôts. Les revenus de l’État doivent être supérieurs à ses dépenses.

L’État finance une partie des prestations sociales offertes par la société norvégienne, par exemple la gestion des hôpitaux. Ce sont cependant les communes qui gèrent la plus grande partie des prestations sociales.

Les recettes de l’État (974 milliards de couronnes)

Les recettes des communes (343 milliards de couronnes)

Informations

Impôts et taxes

  • L’Etat providence norvégien est essentiellement financé grâce aux impôts et aux taxes.
  • Les recettes des impôts et des taxes sont indispensables pour qu’il y ait suffisamment d’argent pour la protection sociale et pour le bon fonctionnement de l’Etat providence.