Vie active

Travail au noir

Le travail au noir est interdit, et fait partie des délits économiques. Les employeurs comme les salariés peuvent être punis pour délit économique en cas de travail au noir.

Le travail au noir est immoral. Un travailleur qui ne paie pas d’impôts ne contribue pas à la communauté. Ainsi, travailler au noir équivaut à voler les autres membres de la société.

Chaque année, l’État perd des millions de couronnes de recettes fiscales, cotisations patronales et cotisations sociales à cause du travail au noir. Cet argent aurait pu contribuer à financer l’État providence.

Non seulement le travail au noir est illégal et immoral, il peut aussi avoir de graves conséquences pour le travailleur, notamment sur le plan économique :

  • pas de salaire en cas de maladie
  • pas d’indemnité de congés payés
  • pas de points de pension
  • pas de droit aux indemnités de chômage en cas de chômage
  • pas d’assurance contre les accidents du travail
  • pas de possibilité d’emprunter de l’argent à la banque
  • pas de contrat de travail – pas de certificat de travail – aucun document prouvant l’expérience professionnelle – difficultés à trouver un nouvel emploi

Informations

Le travail au noir est à la fois immoral et illégal!

Travailler au noir signifie travailler sans contrat et sans payer d’impôt. L’employeur ne paye pas non plus de taxe patronale ni de cotisation sociale pour le salarié.